084


"la Retirada" - Espagne républicaine

compte rendu d'initiative de l'Amicale des vétérans du PCF à Marseille


untitled


2


DSC00297


DSC00264


DSC00266


1939-2009… il y a 70 ans
«la Retirada»
Fin de la guerre d’Espagne

2009… Cette année sera marquée par les manifestations du 70ème anniversaire de «la rRtirada», c’est-à-dire la fin de la guerre d’Espagne en 1939.

Depuis le début de l’année des manifestations très importantes ont commencé ou sont prévues dans de très nombreux pays. En Espagne, bien sûr, mais aussi dans toute la péninsule Ibérique, dans tous les pays d’Europe, ceux d’Amérique du Sud comme ceux d’Afrique du Nord et dans d’autres pays du monde.

En France, les manifestations prennent un tour particulier car c’est le pays qui «accueillit» l’immense majorité de toutes celles et tous ceux, femmes, qui «tras el pirinéo» ( derrière les Pyrénées) fuyaient Franco et le fascisme.

Ils seront en tout un peu plus de 500 000 à passer la frontière entre l’Espagne et la France. Parmi eux il y a, bien sûr, les soldats de l’armée républicaine mais la majorité étaient des civils, des femmes, des enfants, des ouvriers, des paysans, des intellectuels, des poètes, des musiciens, des écrivains etc. Ils sont tous arrachés à leur terre, à leur langue, à leur culture et à leurs racines. 1939. C’est l’exode d’un peuple.

Les femmes ont tenu dans cette histoire un rôle essentiel. Elles ont été des combattantes de la liberté à l’égal des hommes.

Mais en guise d’accueil, ce furent les camps du mépris.

Remarquons en effet, qu’en plus de la déception provoquée par la politique de non-intervention de la France, les réfugiés seront parqués dans des camps de concentration. La France de 1938, en effet, celle de Daladier, s’était dotée d’un arsenal de lois honteuses pour le pays des droits de l’Homme, mais qui permirent de surveiller et de réprimer les étrangers. C’est en fonction de ce cadre législatif que les républicains espagnols étaient appelés : «les indésirables».

L’exode des Espagnols en France, ce sera plus de 10 000 morts dans les camps de concentration français, plus de 7 000 morts au camp de Mauthausen, et environ 8 000 morts pendant la seconde guerre mondiale.

L’histoire des Républicains Espagnols exilés en France : la souffrance, l’héroïsme, l’injustice.

L’amicale des vétérans avec d’autres partenaires :
Mémoires Vivantes – FTP- l’ACER – le Cercle Catala – la MOI
- le photographe Francis Blaise organise deux jours d’hommage
pour ce 70ème anniversaire de la «Retirada».


_______________________________________________


"Espagne", Henri-Cartier Bresson, 1933

img_Madrid__Espagne__1933_Henri_CARTIER_BRESSON_ref_PH2466_mode_zoom


hcb
Henri-Cartier Bresson


_______________________________________________


la "Retirada"

photo_de_bartoli_presse


200901060372_w350


_0_retirada


9782908476705


40x60_75


200901161952_w350


Vernet_mars09Fond_Chauvin_166


Argeles_concentration_camp


image_52935616


miliciesarteche

- retour à l'accueil