logo_fg


élections régionales

compte-rendu du Bureau national

de l'Amicale


Le Bureau national de l'Amicale s'est réuni le 8 avril 2010.

Il est revenu sur le résultat des élections régionales. La situation politique qui ressort est tout à fait différente du lendemain des élections européennes. La Droite s'est effondrée. La Parti socialiste remporte un grand succès. Le Front de Gauche connaît son ancrage. Pour le moment, l'alliance centriste avec le Modem est un échec. Le NPA paye le prix de son sectarisme, de ses visées politiciennes, il est affaibli. Cet ensemble constitue une oxygénation pour battre le pouvoir sarkoziste et faire triompher une politique à l'opposé.

Une dimension importante est représentée par l'abstentionnisme. Plusieurs causes en sont à l'origine. Pour certains, c'est une façon de d'exprimer leur mécontentement. D'autres disent : à quoi ça sert de voter puisque les votes ne sont pas respectés (exemple ; le traité constitutionnel européen rejeté par référendum et cependant appliqué). Tenir compte de l'hégémonie de l'élection présidentielle rabaisse le rôle et l'importance de tous les autres scrutins. Nous avons là un défi à relever.

____________________________________

Concernant le Front de Gauche, c'est la troisième force à gauche. Il n'a entraîné que les citoyens les plus politisés, il reste à gagner un large ancrage populaire. Comme l'indique la résolution du Conseil national, il nous faut construire un Front de Gauche d'une nouvelle dimension, un Front social et intellectuel d'actions et de projets, un Front populaire pour une alternative à gauche.

Le Bureau national a souligné le rôle capital qui revient au Parti communiste. créer les conditions d'un débat approfondi dans le respect de chacun.

Développer l'effort de formation. Recréer l'organisation du Parti dans les lieux de proximité. Préserver ainsi l'unité du Parti. Contrairement à quelques-uns qui ne voient pas d'avenir au Parti communiste, le Bureau national a insisté sur  l'indispensable autonomie du Parti, à un moment historique où la crise systémique du capitalisme donne sa pleine actualité à la perspective du communisme.

Le courant révolutionnaire a besoin pour se manifester, pour grandir, d'un parti, d'un parti porteur d'audace, de propositions novatrices. C'est dans cet esprit que les vétérans préparent le Congrès d'étape de juin prochain.

Le Bureau national appelle les vétérans à prendre toute leur place dans les fronts d'actions et de projets pour les retraites,les services publics, les libertés.

Il appelle à la tenue d'initiative les plus diverses. En premier lieu, une assemblée générale des vétérans dans chaque fédération. Une lettre aux vétérans pour le deuxième quinzaine de mai.

Bien fraternellement,

le Président de l'Amicale, Daniel Renard


Logo_PCF_raison_d__tre


- retour à l'accueil